La présence des algues fait partie des problèmes auxquels font face les amateurs d’aquariophilie. Il existe différents types d’algues tels les algues vertes filamenteuses, les algues vertes, les algues brunes, les algues bleues, les algues en pinceaux et tant d’autres. Nombreuses sont les raisons de l’apparition de cette forme de végétation dans l’aquarium pour ne citer que le taux de nitrates ou de phosphates trop élevé, le mauvais entretien du bac, le manque ou l’excès de lumière, etc.

Pour les éviter, quelques bonnes pratiques sont à adopter au quotidien. Cependant, vous pouvez les éliminer de manière drastique en introduisant par exemple des escargots ou des crevettes qui se nourrissent des algues.

Bien entretenir l’aquarium

Tout d’abord, sachez que la bonne santé des plantes dans l’aquarium les aide à mieux concurrencer les algues. De ce fait, il est vivement conseillé de faire des entretiens réguliers. Environ 20 % de l’eau du bac est à changer toutes les semaines. Le fond doit être nettoyé délicatement avec un linge propre.

Veiller à la qualité de l’eau

Qualité de l’eau d’un aquarium dépend en grande partie de sa teneur en nitrates. Le taux élevé de cet élément chimique est le principal responsable de l’apparition des algues. Il faut également vérifier les phosphates. Une proportion de 10 pour 1 est indispensable, car un déséquilibre entre ces deux éléments profitera aux algues. Si la population de l’aquarium le permet, rendez plus acide l’eau pour empêcher la prolifération des algues.

Plus de plantes, moins d’algues

L’ajout de plantes à croissance rapide est un excellent moyen de lutter contre les algues. En absorbant les nitrates, elles évitent la propagation de ces dernières. Plus cette végétation est abondante, plus les algues disparaissent. Cependant, il est vivement décommandé de surpeupler l’aquarium, car la pollution favorise l’apparition des algues.

Privilégier les animaux mangeurs d’algues

Nombreux sont les aquariophiles qui préfèrent introduire dans leur bac des animaux qui se nourrissent des algues. Il s’agit des escargots (les planorbes, les neritinas, les clithon corona, etc.) et de certaines variétés de crevettes. Il existe également des poissons qui raffolent des algues comme les otocinclus affinis par exemple.

Jouer sur l’éclairage

Dans les cas extrêmes, une coupure d’éclairage de 2 à 4 heures voire quelques jours s’avère être efficace. Malgré cette efficacité, cette méthode ne résout en aucun cas l’origine de l’apparition des algues. De plus, elle affecte en même temps les poissons et les plantes de l’aquarium.

Les principaux types d’algues

Pour lutter contre les algues, en connaître les différents types qui existent est indispensable.

  • Les algues vertes ou les Chlorophycées : Elles sont dues principalement à un excès de nourriture et une haute intensité de lumière.
  • Les algues bleues ou les Cyanophycées : Elles résultent de la mauvaise qualité de l’eau (fort taux de nitrates ou d’azote).
  • Les algues brunes ou les Diatomées : Elles sont dues à un taux élevé de nitrates et à un faible éclairage.
  • Les algues rouges ou les algues à barbe : Comme les algues bleues, leur apparition est favorisée par la mauvaise qualité de l’eau.

Add Your Comment