L’aquarium dit « aquascaping », tout un art

Par définition, l’aquascaping est l’art d’agencer les éléments de décor d’un aquarium afin de créer une émotion de stupéfaction chez l’observateur. Il requiert une grande maîtrise des règles sur le paysagisme. Un grand sens de créativité et d’imagination est nécessaire.

Principalement, on recense trois styles d’aquascaping, qui sont le style japonais, le style hollandais et le style jungle sauvage. Ces derniers se différencient les uns des autres sur différents aspects : décors inertes, les éléments mis en valeur, la texture, les couleurs utilisées, etc.

En pleine expansion, l’aquascaping est une discipline qui permet offre à l’aquariophilie de nouveaux horizons.

L’aquascaping style japonais

L’aquascaping style japonais a été développé par Takashi Amano. Il utilise comme modèle principal la nature. L’aquascapeur crée une reproduction d’un paysage terrestre dans un aquarium. Référent en la matière, monsieur Amano a décrit trois principales voies pour parfaire un aquascaping dans un esprit japonais. Ce sont les voies triadiques, concaves et insulaires. Le hardscape joue alors un rôle particulièrement crucial dans la conception d’un paysage aquatique afin d’avoir en photo la création.

Pour se distinguer des autres styles, l’aquascaping japonais dispose de quelques caractéristiques principales :

  • Il s’agit tout d’abord de l’utilisation en grand nombre de racines et de roches. Cela permet de représenter une ambiance montagneuse ou forestière.
  • Ensuite vient l’emploi minutieux de plantes de couleur rouge afin de mettre en valeur le vert qui est la couleur dominante du mode végétal.
  • Un aquascaping japonais ne respecte pas quelques règles sur l’aquarium classique. En effet, les trois plans qui sont le fond, le plan intermédiaire et le premier plan ne sont pas établis de manière claire. De plus, le regroupement en massifs et la taille géométrique des plantes ne sont pas obligatoires.

L’aquascaping style hollandais

L’aquascaping style hollandais est également appelé « à la Néerlandaise ». C’est une forme d’aquarium qui arbore une sorte de lit végétal minutieusement parfaitement entretenu. Ce qui distingue cet art, c’est la pluralité des règles à respecter. Les premiers concepteurs d’aquarium à la Néerlandaise avaient pour objectif de concevoir un bac d’un rare esthétisme. Ils ont mis tout en œuvre afin de présenter leur aquarium dans leur diversité et leur splendeur.

On peut dire ainsi que le style hollandais est une sorte de vitrine de plantes diversifiées. Ces dernières sont délicatement agencées pour produire de nets contrastes de couleurs et de formes entre les éléments massifs.

L’aquascaping style jungle sauvage

En anglais « wild jungle », l’aquascaping jungle sauvage est un style conçu par George Booth. Ce dernier l’a décrit avec beaucoup d’admiration lors du séminaire « Aquascaping Moderne » qu’il a organisé. En utilisant des textures et des couleurs différentes, un aquarium style jungle sauvage affiche une impressionnante harmonie entre tous ses éléments. Il insiste sur le côté sauvage et désordonné de la nature. Permettant une esthétique hors du commun, cette technique s’approche de la peinture. C’est un véritable chef-d’œuvre. En jouant avec les motifs, elle attire l’œil dans des directions précises. Ces dernières peuvent être convexes, concaves, médianes, etc.